Aux marges de l’hérésie, dir. Franck Mercier et Isabelle Rosé

à paraître début 2018

Si l’histoire traditionnelle de l’hérésie au Moyen Âge s’est longtemps confondue avec celle des exclus de la société, l’approche récente se focalise davantage sur les diverses autorités qui, au cœur du pouvoir, élaborèrent la norme religieuse : l’hérésie n’existe que parce que l’orthodoxie en a d’abord décidé. Il reste que, loin de se présenter comme une essence immuable, elle s’impose tout au long du Moyen Âge comme un concept et une qualification d’une très grande plasticité. L’extension progressive du domaine de l’hérésie à de nombreuses formes de dissidence finit par lui assurer le statut d’un crime englobant. Cette enquête collective repose sur la conviction que c’est encore en se situant aux marges de l’hérésie, au contact d’activités répréhensibles voisines, telles que l’usure, la sorcellerie ou encore la rébellion politique, que l’on peut le mieux saisir les principes et les mécanismes de la fabrique de l’hérésie.

Franck Mercier et Isabelle Rosé sont maîtres de conférences en histoire médiévale à l’université Rennes 2 et tous deux membres du laboratoire de recherche TEMPORA (EA 7468).

Le volume a bénéficié du soutien HéPoS

Table des matières

Les auteurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

Sigles et abréviations  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9

Franck MERCIER et Isabelle ROSÉ, Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

 

Première partie

DIRE LA DISSIDENCE : GENÈSE DES STÉRÉOTYPES ANTIHÉRÉTIQUES

Valentina TONEATTO, Aux marges de la foi, aux confins de l’humanité. Bestialité, hérésie et judaïsme de l’Antiquité au début du Moyen Âge   . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . 19

Emmanuel BAIN, Aux sources du discours antihérétique ? Exégèse et hérésie au XIIe siècle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53

Uwe BRUNN, Dialectique, dualité christologique et monisme institutionnel. La construction d’un monde sans division… avec les « manichéens » en marge (de Grégoire VII à Innocent III) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  . . 85

Clément LENOBLE, L’économie des hérétiques. Note sur le rapprochement entre usure et hérésie  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111

Martine OSTORERO, Des papes face à la sorcellerie démoniaque (1409-1459) : une dilatation du champ de l’hérésie ?  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 153

 

Deuxième partie

EXTENSION DU DOMAINE DE L’HÉRÉSIE : L’ACCUSATION EN ACTES

Bruno DUMÉZIL, La chasse aux Bonosiens dans la Burgondie, VeVIIe siècle : une affaire d’hérésie ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 187

Isabelle ROSÉ, Simon le Magicien hérésiarque ? L’invention de la simoniaca heresis par Grégoire le Grand . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .201

Alessia TRIVELLONE, Le Mont-Cassin, une fabrique de l’hérésie au XIe siècle . . . . . 239

Florian MAZEL, Entre ordre ecclésial et consensus civique : l’instrumentalisation de l’hérésie dans la Passio sancti Petri Parentii martiris (Orvieto, vers 1199-1212/1216)  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 275

Sylvain PARENT, Entre extorsion de fonds et procès truqués. Le contrôle de l’activité des inquisiteurs en Italie au XIVe siècle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 297

Franck MERCIER, « Un homme plein du diable. » Astrologie, magie et sorcellerie dans le procès pour crime de lèse-majesté de Jean II d’Alençon (1456-1458) . . . . . . . . . . . . . . . 331

 

Franck MERCIER et Isabelle ROSÉ, Conclusion. Vers une marginalisation de l’hérésie?  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 353

Index. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 365