La controverse carolingienne sur la prédestination : histoire, textes, manuscrits

La controverse carolingienne sur la prédestination : histoire, textes, manuscrits, Actes du colloque international de Paris des 11 et 12 octobre 2013, éd. Pierre Chambert-Protat, Jérémy Delmulle, Warren Pezé, Jeremy C. Thompson, Turnhout, Brepols, 2018.

Quatrième de couverture

BAV, reg. lat. 191, f. 53r (en ligne). Confession d’Hincmar, éditée par W. Pezé dans le volume.

La controverse carolingienne sur la double prédestination au paradis et à l’enfer (années 840-870), provoquée par la prédication du moine Gottschalk d’Orbais, est la plus importante querelle théologique de l’histoire carolingienne : elle met aux prises le roi, la cour, les évêques, les abbés et clercs lettrés, les simples clercs et moines, et déchire les clergés des royaumes francs — qui, pour la première fois, se condamnent les uns les autres en concile. Ce conflit entraîne la production de documents de tous genres : actes conciliaires, traités savants, libelles et feuilles volantes de polémique et de propagande, florilèges et autres notes préparatoires… Les manuscrits annotés par les acteurs de la controverse (Florus de Lyon, Hincmar de Reims, Loup de Ferrières, Prudence de Troyes, Ratramne de Corbie) sont préservés par dizaines. Ces documents n’ont pas encore été suffisamment étudiés pour ce qu’ils sont vraiment : les témoins d’une compétition acharnée, autour des textes et de leurs supports manuscrits, pour le contrôle de l’information. Pour comprendre la raison sociale et politique de la controverse, il faut entreprendre l’étude croisée, philologique et historique, de ces textes, de leurs sources, de leurs formats et de leurs supports manuscrits. À travers une série de cas d’étude, les contributeurs à ce volume collectif, le premier jamais consacré à cet épisode, vont au contact de la réalité matérielle de la controverse pour éclairer les structures du débat public : la stratégie littéraire des auteurs, leur travail d’atelier, la participation des simples clercs et le rôle respectif de l’oral et de l’écrit dans les querelles théologiques du haut Moyen Âge.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search